Les modalités de transition de la PACES au PASS

Depuis septembre 2020, dans le cadre de la loi Santé, la réforme de la PACES se met en place. Les modalités d’admission en études de MMOP ainsi que dans les filières de la rééducation évoluent.

Seulement, depuis l’annonce de cette nouvelle réforme et face aux nombreuses critiques de celles-ci. Le gouvernement décide de légèrement aménager les modalités de la transition de la PACES au PASS/LAS.

Matignon annonce le mercredi 2 juin dernier que « plusieurs mesures exceptionnelles » seront mises en œuvre dans les meilleurs délais. De manière à s’appliquer dès cette année universitaire 2022. Matignon rajoute également « Il portera pour l’année en cours de 70% à 85% le pourcentage de places réservées à un parcours ». « Les universités s’organiseront pour lever les difficultés en vue de l’année prochaine ».

De façon à garantir de meilleures chances de réussite aux étudiants de première année, un nouveau décret doit prochainement apparaître. Afin de réaffecter plus de places entre les nouveaux cursus Parcours Spécifique Accès Santé (PASS) et Licence avec option Accès Santé (LAS).

Sessions de rattrapage pour les mineures

Une commission d’examen exceptionnelle doit être créée par chaque université. Pour les étudiants qui ne valident pas une matière autre que la filière santé mais qui sont admissibles en deuxième année. De cette manière il y a une condition de cas par cas pour chaque étudiant.

Également, des sessions de rattrapes sont organisés pour toutes les disciplines mineures. Non seulement en mineure généraliste PASS mais aussi en mineure santé LAS. Entre la première et deuxième année de LAS, la même discipline majeure de formation est maintenue.

Instructions pour la rentrée

De plus, les universités reçoivent de nouvelles instructions pour la rentrée 2021. Les capacités d’accueil de l’année prochaine resteront au minimum identique à celle de l’année 2020-2021.

Les étudiants en LAS 1 ainsi que les étudiants de PASS en LAS 2 recevront un accompagnement « spécifique ». Qui est notamment mis en place par le renforcement du tutorat et des ressources numériques.

Pour rappel, la déposition du dossier d’admission dans les filières MMOPK en première année de LAS 1 est potentiellement impossible de manière à « conserver leurs chances » en LAS 2 et 3.

informations supplémentaires

Pour rappel, le nombre de places en deuxième année dans les filières MMOPK reste le même : 16 750.

Depuis l’annonce de la réforme plusieurs critiques sont émises par les étudiants en médecine. Le Sénat dénonce un défaut d’anticipation en vue de la réforme, qu’il décrit par « d’importantes carences » et « un manque de transparence ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *