Le gouvernement revoie sa copie pour les PASS et L.AS : Réorientation, accès aux études médicales …

Journal officiel Décret no 2021-934 du 13 juillet 2021 portant adaptation de certaines conditions d’accès aux formations de médecine, de pharmacie, d’odontologie et de maïeutique pour l’année universitaire 2020/2021
Depuis septembre 2020, dans le cadre de la loi Santé, la réforme de la PACES se met en place. Les modalités d’admission en études de MMOP (médecine, pharmacie, dentaire, maïeutique) ainsi que dans les filières de la rééducation évoluent.

Seulement, depuis l’annonce de cette nouvelle réforme, le gouvernement a publié le 30 octobre dernier au Journal Officiel de la République Française un arrêté, détaillant les modalités d’admission pour les PASS ainsi que les LAS.

Notamment au sujet :

  • Du nombre de crédits ECTS à acquérir pour valider son année,
  • De la composition du jury lors de l’épreuve orale,
  • Des conditions de réorientation en cas d’échec de la première année.

réorientation

Il est précisé dans ce décret, que les étudiants en PASS et LAS (ceux qui ne poursuivent pas en deuxième année de MMOPK) pourront être admis directement « dans une formation d’une durée de trois ans minimums conduisant à la délivrance de diplômes permettant l’exercice des professions d’auxiliaire médical ».

Les métiers dans le paramédical (infirmier, psychomotricien, ergothérapeute, orthoptiste, podologue, etc.) sont également concernés, seul le métier de masseur-kinésithérapeute fait exception.

Cependant, cette réorientation dépend avant tout des résultats obtenus lors des différents examens (ainsi que des des capacités d’accueil des formations paramédicales en question). Avec cela, les instances pédagogiques donneront leur avis. Les étudiants pourront ainsi être dispensés partiellement ou totalement de l’évaluation d’une ou de plusieurs unités d’enseignements ainsi que des examens de première année. Le directeur de l’établissement peut quant à lui décider de donner directement l’accès aux étudiants pour aller en deuxième année : « Dans ce dernier cas, un parcours spécifique leur est proposé pour réaliser les stages positionnés en première année. ».

La commission d’appui

Plus d’un an après la réforme, le texte aborde le sujet de la création d’une commission d’appui, qui rassembleraient des représentants enseignants et des étudiants ayant un objectif commun ; celui de « s’assurer du suivi sur le plan réglementaire et pédagogique de la mise en œuvre de la réforme ». Cette commission serait au cœur de chacune des facultés. Elle aurait un rôle aussi bien de suivi qu’informatif, celle-ci devra « s’assurer de la diffusion auprès du public des informations sur les modalités de cette mise en œuvre définies par l’université ».

informations supplémentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *